Page 178

160

DE LA FIÈVRE JAUNE.

la santé publique, la négligence qu'on met à faire exécuter aux Antilles les ordonnances de police , relatives à la propreté des villes , voici un fait qui prouve que la fièvre jaune n'a rien de commun, dans son origine , avec les effets de cette négligence. De 1802 à 1805 , le commandement du Fort-Royal, qui m'était confié, comprenant, attendu l'état de siège , la réunion des pouvoirs civils et militaires, je parvins à établir la police de salubrité la plus exacte que comportait l'état du pays; et néanmoins, ce fut pendant cette période que, presque sans interruption , la fièvre jaune désola cette ville, tandis, qu'elle n'y reparut que par intervalles , et avec moins d'intensité , lorsque les causes , auxquelles on l'attribue à New-York, auraient dû la produire incessamment et l'exalter. Pour réfuter la dernière de toutes les opinions adoptées sur l'origine de la fièvre jaune des Antilles, il suffirait de remarquer que celte maladie n'est point produite, en Italie , par les gaz qui sortent des solfatares de cette contrée, et dont les principes ne semLient pas différer de ceux des souffrières de l'Archipel de l'Amérique; mais; sans avoir recours à celte induction , on peut détruire, par des faits directs , l'hypothèse qu'elle combat. Aucune irruption de la fièvre jaune n'a suivi l'époque des grands phénomènes volcaniques, qui ont eu lieu de nos jours à la Guadeloupe, en 1798 , et à Saint-Vincent, en 1 8 1 2 . L'observation la plus suivie et la plus attentive ne m'a laissé découvrir aucune influence qui pût être

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement