Page 113

DE LA FIÈVRE JAUNE.

95

jamais ce sinistre présage. Dans un grand nombre Certainement, la fièvre jaune avait, pour l'une do ses causes déterminantes , la puissance stimulante qu'exerçait l'effroi 5 mais souvent aussi la terreur et la consternation étaient les effets du virus pestilentiel qui agissait déjà sourdement et desséchait les sources de la vie , sans laisser paraître encore ses ravages. Ce fut sans doute ainsi que le lieutenant-colonel du génie, Portalis, fut prévenu que bientôt et inévitablement il allait mourir ; rien ne put le détourner de celle préoccupation funeste ; il tomba dans une tristesse profonde, et d'autant plus étrange que la révolution et la guerre l'avaient fréquemment placé dans les situations les plus périlleuses , sans pouvoir altérer sa gaieté, ni démentir sa philosophie. Son âge, sa constitution , l'habitude des pays chauds, éloignaient de lui toutes les chances du danger dont il se croyait menacé. Pour le distraire de ses sombres idées, on lui conseilla le séjour de la campagne ; mais le germe de la maladie qu'il emportait avec lui, se développa dans son voyage, et le tua. Ce secret avertissement d'une fin prochaine ne se reproduisait point dans tous les malades ; il y en avait, au contraire, qui méconnaissaient leur état jusqu'au dernier instant, et qu'on aurait pu croire n'être exposés à aucun péril, si l'on n'eût considéré que leurs actions, leurs discours et même leur premier aspect ; mais celle déception était repoussée par une cruelle expérience, qui avait appris à re-

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Monographie historique et médicale de la fièvre jaune des Antilles  

Auteur : Alexandre Moreau de Jonnés / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Universi...

Profile for scduag
Advertisement