Page 259

de l'Amérique sous le Vertt.

EXTRAIT de la Lettre du Ministre à M. DUCASSE

629

,

touchant

l' Etablissement des Hôpitaux confiés aux Religieux de la Charité à Saint-Domingue. Du 8 Avril 1699. a trouvé bon, sur vos instances, de commencer l'Etablissement deux Hôpitaux , au Cap et à Léogane , et pour cet effet d'y faire pasde ser des Freres de la Charité , dans la pensée de procurer un secours aux Habitans, en les mettant en état d'avoir des gens expers et entendus qui les soulageroient avec plus de succès que les Chirurgiens ou autres gens dont ils pourroient se servir; mais jamais Sa Majesté n'a compté que, dès qu'un Habitant sera malade , il n'y auroit qu'à le porter à l'Hôpital , où il seroit nourri et médicamenté gratuitement ; celaseroit bon, si c'étoit la Colonie qui le fondât ; mais dans la situation où ils sont , il n'y a que les Soldats ou Matelots qui doivent y être reçus , en observant même de faire payer leur solde à ces Hôpitaux , pour le temps qu'ils y resteront , ainsi qu'il se pratique à la Martinique et à la Guadeloupe ; et lorsque les Habitans voudront y aller , il faudra qu'ils payent la dépense qu'ils y feront , leur devant suffire , que les Religieux leur donnent sans rétribution les secours dont ils ont besoin. On peut, à l'égard des nouveaux venus qui n'ont rien , garder un tempérament, qui est de les engager à travailler pendant un certain temps pour l'Hôpital, pour le dédommager de la dépense qu'ils y auront causée. Si , en tenant cette conduite, et en y joignant quelques attributions que je demanderai au Roi pour les Freres de la Charité, on ne peut les meure en état de subsister, il n'y aura qu'à les renvoyer , le Roi n'entendant point s'engager pour cela dans une dépense excessive. Les Hôpitaux des Isles du Vent se sont établis , et subsistent sans tout cet embarras; je suis informé que quelques Officiers Majors et des Compagnies envoyeur prendre dans cet Hôpital les remedes et les rafraîchissemens qui leur conviennent : vous aurez soin de leur défendre , les remedes que l'on y fournit n'étant destinés que pour les paupeuvent en trouver ailleurs, etc. vres, et non pour ceux qui LE ROI

Loix et constitutions des colonies françoises de l'Amérique sous le vent, t. I  

Auteur : M. Moreau de Saint-Méry / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Loix et constitutions des colonies françoises de l'Amérique sous le vent, t. I  

Auteur : M. Moreau de Saint-Méry / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement