Page 157

de l'Amérique sous le Vent. 527 Françoises de l'Amérique, elle a trouvé que quelque soin qu'on ait pris d'y envoyer de fréquentes Recrues pour les entretenir complettes, elles sont tellement diminuées, qu'à peine la plus forte a-t-elle les deux tiers des Soldats qu'elle doit avoir, et la plupart* n'en ont que ta moitié , ce qui ne peut être que l'effet du peu d'application que les Capitaines, qui ne sont pas chargés des Recrues, ont à empêcher les Soldats de déserter; à quoi voulant pourvoir, Sa Majesté a ordonné et ordonne, veut et entend qu'à l'avenir les Capitaines qui commandent les Compagnies qui servent dans les Isles de l'Amérique, seront chargés de remplacer ceux de leurs Soldats qui déserteront ; et faute par eux d'y satisfaire , il leur sera retenu sur leurs appointemens un écu par mois pour chacun de ceux qui leur manqueront par désertion Sa Majesté se réservant de remplacer les Soldats qui mourront, et ceux qui se feront Habitans ; enjoint aux sieurs de Blénac , etc. ;

ARRÊTÉ du Conseil de Guerre pour la défense de la Colonie en cas d' attaque. Du 17 Février 1695. CE JOURD'HUI Jeudi 17 Février 1le Conseil de Guerre a été par nous assemblé, auquel a assisté MM. les Officiers du Roi, ceux de la Milice, et les Personnes les plus considérables de cette partie de la Colonie , pour opérer efficacement aux moyens de repousser les ennemis, par les moyens et avis que nous avons reçus qu'ils faisoient un projet pour ruiner cette Colonie avec des forces considérables , dans lequel Conseil nous proposerons tous les chefs qui peuvent intéresser nos desseins , pour statuer fondamentalement sur toutes les parties. Il a été résolu qu'on travaillera incessamment aux retranchemens de la petite riviere de l'Estere et du Petit-Goave, pour embrasser le plus de terrein qu'il sera possible pour défendre la descente , auxquels retranchemens l'on ouvrira des chemins couverts de communication pour n'être point embrassés des Ennemis, dans lesquels l'Officier commandant nommera les Personnes qui les devront occuper, Qu'il sera fait un détachement de cent hommes pour le secours du Petit-Goave , la raison naturelle voulant que les Ennemis y fassent leur premier effort, et pour remplacer ledit détachement et ne pas dégarnir les retranchemens de la petite Riviere et l'Estere , il a été résolu que tous

Loix et constitutions des colonies françoises de l'Amérique sous le vent, t. I  

Auteur : M. Moreau de Saint-Méry / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Loix et constitutions des colonies françoises de l'Amérique sous le vent, t. I  

Auteur : M. Moreau de Saint-Méry / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement