Page 129

de l'Amérique sous le Vent.

499

Le Corps-de-Garde venant a tirer la boîte , et le sieur Marin répon-

dant du canon, les Habitans de la plaine de Saint-Sens, les plus voisins, s'avanceront vers le Corps-de-Garde, et toujours à couvert des raques de bois, pour s'en servir dans le besoin. Les Habitans du Marécage s'avanceront vers la plaine de Saint-Sens, dans le même ordre que ci-dessus, et ceux de là à l'Espagnol jusqu'aux ceux , s'achemineront pour joindre ces derniers , et par ce moyen la Troupe grossira en peu de temps , et sera en état de faire tête aux Espagnols qui voudroient faire quelques entreprises , qui ne peuvent cause de la difficulté des chemins, et du long défaire ; ainsi ce ne peut être que quelque petits partis,

être considérables

, à

filé qu'ils ont à dont les plus forts ne passent pas cinquante hommes.

Le bout du Lac du côté de l'Est se trouve également bordé de hautes Montagnes, pendant trois lieues, et est impraticable aux gens de cheval, et jusqu'à présent il n'y a jamais eu de chemin pour y passer; cependant, comme on y peut venir à pied, il est nécessaire d'y établir un autre Corps-de-Garde , au lieu nommé le Fond du Parisien , où aboutissent les trois lieues de montagne de notre côté. Ce Corps-de-Garde sera également gardé par huit Garçons , dans lesquels sont compris les deux Mocquets , qui ont un corail audit lieu. Il leur sera donné aussi une boîte de pierrier , pour s'en servir en cas de besoin ; mais , comme depuis ledit lieu du Fond de Parisien il n'y a aucun Habitant dans l'espace de trois lieues d'un Pays pierreux et montueux, il est à craindre que cette boîte ne soit pas entendue; en ce cas il faut qu un des Garçons parte pour venir chez le nommé Chailhac, où il y aura une autre boîte, qui se fera aisément entendre des Habitans des Palmistes-Clairs , où il y aura une piece de canon, qui se fera entendre dans tout le Quartier. Quand l'allarme tirera les Habitans des Palmistes-Clairs s'avanceront jusques chez le nommé Chailhac', et ceux de la grande plaine, jusques chez M. Dubois , s'y rendront aussi. Etant audit lieu, si l'allarme redoubloit du côté Sens , ils y marcheront ; mais toujours en gros

de la plaine de Saintet sans se séparer, et toujours le plus près des Raques de bois que faire se pourra, pour s'en servir dans le besoin pressant. Si au contraire l'allarme redoubloit du côté des Palmistes-Clairs, ceux assemblés dans la plaine de Saint-Sens y marcheront dans le même ordre que dessus. Lorsque l'allarme redoublera du côté de la plaine de Jean de SaintSens, le rendez-vous sera à la Hâte de la Mare aux Têtes ; et quand il Rrr ij

Loix et constitutions des colonies françoises de l'Amérique sous le vent, t. I  

Auteur : M. Moreau de Saint-Méry / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Loix et constitutions des colonies françoises de l'Amérique sous le vent, t. I  

Auteur : M. Moreau de Saint-Méry / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université d...

Profile for scduag
Advertisement