Page 128

122

CONSTITUTION

nomma pour son président le citoyen de Beveren, et pour son secrétaire-général, le citoyen Stulsman. La première séance de ce nouveau gouvernement fut ouverte par un discours du citoyen de Beveren : « L'époque où nous nous voyons appelés au gouvernement de la république, dit-il, est sans doute une des plus mémorables dont les fastes de notre patrie font mention. Après les calamités d'une guerre qui paraissait interminable, nous voyons éclore cette paix tant de fois appelée parles vœux de l'humanité souffrante ; unepaix qui, disons-le avec franchise et confiance, fera sortir la Batavie d'une lutte terrible, à des conditions qui, dans les circonstances où nous nous trouvions, surpassent nos attentes ; une paix qui, en ramenant les plus chères espérances, nous rouvrira rapidement toutes les sources de notre prospérité.

» Cependant, chers collègues, tous ces bienfaits seraient perdus pour notre patrie, si au bonheur de la paix extérieure nous ne pouvions associer celui de consolider la paix intérieure. » Au moment où la grande querelle nationale est décidée, soyons assez magnanimes pour repousser loin de nous toute idée d'un triomphe d'un parti sur un autre : travaillons généreusement à faire oublier toutes les haines, toutes les vengeances, et enfin tous les restes affreux des discordes civiles. Que la persuasion, que les bons exemples, et non la force, commandent l'assentiment à nos institutions républicaines. Encourageons les vrais talens, plaignons l'erreur , laissons toutes les opinions libres, et que les lois ne punissent que les crimes ! Voilà des maximes où je trouve les élémens durables de notre prospérité renaissante; conservons ces maximes comme un dépôt [sacré; l'antique vertu batave, la, sagesse, la probité, l'industrie deshabitans, et leur ténacité dans l'amour du travailleront le reste.

CONSTITUTION. Principes et dispositions générales. ART. 1 . Le bonheur de tous est la première des lois. En conséquence, aucun membre ni aucune section de la société, ne peut être avantagé par aucune loi ; particulière, au préjudice des autres. 2. Tous les membres de la société sont égaux devant la loi, sans distinction de, rang ni de naissance. 3. Chaque citoyen peut faire ce qui lui plaît, mais deer

Collection des constitutions, chartes et lois fondamentales des peuples de l'Europe...Tome III  

Auteur : Dufau, Pierre-Armand / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Collection des constitutions, chartes et lois fondamentales des peuples de l'Europe...Tome III  

Auteur : Dufau, Pierre-Armand / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des...

Profile for scduag
Advertisement