Page 82

DEPORTATION

a déjà témoigné ses regrets de ne pas être « chargé de votre conduite , en faisant assez « entendre qu'il ne vous épargnerait pas. » Et en effet, il ne nous a pas épargnés, et a été parfaitement secondé par son état-major. C'étaient presque tous officiers distingués dans les comités révolutionnaires. L'un d'eux avait l'horrible réputation d'avoir compris stes plus proches parens au nombre de ses victimes. Je ne dois excepter que le lieutenant Jagot, qui a toujours paru sensible au malheur des déportés , et qui 11e leur a jamais parlé qu'en homme humain et bien élevé. Je suis sûr que s'il eut dépendu de lui d'adoucir leur destinée, il l'eût fait avec plaisir. Quoique je n'aie reçu de lui aucun service personnel, puisse-t-il lire , dans le témoignage que je lui rends , l'expression de la reconnaissance de tous les déportés ! A peine fûmes-nous rendus sur la Décade , que le capitaine ayant fait faire le signal du silence, proclama à haute voix que les déportés eussent à se conformer à ses ordres , et notamment à ceux énoncés dans une consigne affichée sur le bâtiment, sans quoi ils seraient mis aux fers et traités avec la dernière sévérité. Yoici cette consigne :

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement