Page 76

70 DÉPORTATION s'occupa du soin de voler les malheureux déportés. Les porte - manteaux furent éventrés, les malles furent défoncées, et le pillage se lit comme si c'eût été sur un vaisseau ennemi. Les officiers, occupés des soins du bâtiment, ne purent s'y opposer. Nous ne le pûmes pas mieux nous-mêmes , qui ne nous trouvions pas dans le lieu où nos effets étaient placés, et qui ignorions ce brigandage. Il fut tel que plusieurs de nous furent dépouillés , et que très-peu en furent exempts. Je fus de ce petit nombre , et n'en fis pas moins les plus vives réclamations pour la restitution des effets volés ; mais elle se réduisit à très-peu de choses, malgré les soins que les officiers se donnèrent. On concevra difficilement comment on peut cacher des vols un peu considérables sur un bâtiment ; il n'en est pas moins vrai que les matelots y réussissent : ils ont dans les hunes, ou dans les cales , ou dans d'autres endroits, des réceptacles inaccessibles aux plus minutieuses recherches. La grande chaloupe fut mise à l'eau ; les matelots et les soldats s'y précipitèrent , regardant le bâtiment comme très-exposé. Lorsqu'elle fut suffisamment pleine, le capitaine menaça de faire tirer sur le premier

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement