Page 59

ET NAUFRAGE.

53

«t Fructidor, sont dans le cas de la déportation. H. Vous êtes,du nombre, et je ne doute pasque « sous deux jours on ne vous fasse partir. » Je remerciai l'ambassadeur. Deux joursapres, l'ordre du départ arriva, et le lendemain je fus emmené par trois gendarmes, avec un prêtre nommé Cardine, qui est mort à la tfuyane. Nous n'eûmes l'honneur ni d'une nombreuse escorte , ni d'une imposante artillerie, ni des cages de fer , comme mes collègues ; nous ne fûmes conduits que de charrette en charrette, de prison en prison jusqu'à Rocbeforl. Quelquefois , cependant, les gendarmes m'ont laissé marcher , et m'ont permis d'aller dans les auberges ; ils nous firent prendre la route de Tours par Versailles, Chartres, Vendôme , etc. Cette route , plus courte que celle d'Orléans, est aussi beaucoup plus mauvaise, et il n'y passe presque personne. Je me rappelle qu'ayant observé à un aubergiste qu'il devait mal faire ses affaires dans un pays aussi peu fréquenté, la femme présente, me dit ingénument: cc Hélas î monsieur, vous « avez bien raison, nous ne faisons presque « rien , et sans quelques déportés que la gen« darmerie nous amène, il nous faudrait met« tre la clé sous la porte ». C'était en effet le

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement