Page 48

42

DÉPORTATION

m'habille à la hâte , 11'ayant pas le temps de prendre mes bottes , je prends des souliers qu'il m'avait prêtes pour me servir'de pantoufles , et je le suis dans un appartement où se trouvait une armoire dans laquelle il m'invite à me cacher. « Il est impossible , lui « dis-je , qu'on ne vienne pas fouiller dans « cettearmoire, où je serai très-certainement « découvert. Pendant que les soldats sont c( encore dans la cour , faites-moi sortir par « la porte du jardin. Je crois ce moyen meil« leur que l'autre. » Il adopte mon avis. Nous courons au jardin , et l'instant d'après je me trouve dans la rue, le cœur bien soulagé de n'avoir plus rien à craindre pour un ami que sa bienfaisance pouvait compromettre sous un gouvernement aussi tyran nique. C'était beaucouppour lui,mais ce n'était pas assez pour moi ; car, que devenir ? où me réfugier avec des souliers en pantoufles,qui étaient très-courts, et me laissaient à peine la faculté démarcher ? La rue était solitaire, et je n'étais guère importuné par le regard des passans. Ma première pensée fut de m'en éloigner, crain te que les sbires, informés de cette issue, ne vinssent pour la surveiller ; ma seconde fut de me retirer dans l'asile où j'avais déjà

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement