Page 272

$66

DEPORTATION

ils sont humains , bien faisans , mais un peu froids. Leurs mœurs m'ont paru pures ; la plus grande décence règne dans la société des femmes; les équivoques en sont sévèrement bannies. Les Ecossais sont très-religieux , ils observent rigoureusement le dimanche. Ce jour-là, il n'est permis ni de chanter , ni de danser, ni de jouer, non-seulement en public, mais même dans l'intérieur des maisons, et l'on n'enfreint point cette défense. Nous reçûmes , courier par courrier, une réponse favorable du duc de Portland , et nous partîmes pour Londres. Perlet et Bertoilon prirent la voiture publique , chargée des lettres; elle va très-vîte et court jour etnuit. Nous nous donnâmes rendez-vous à Londres, d'où ils étaient partis lorsque j'y arrivai. Je les accompagnai jusqu'à leur voiture , et je me rappelle que la maîtresse du bureau où ils payèrent leurs places, nous supposant une grande importance , nous dit, dans son langage , qui nous fut à l'instant traduit : cc Eh , «messieurs, puisque vous allez en France, « faites-moi le plaisir, quand vous y serez, de « nous donner la paix ! » Ce vœu pour la paix , nous l'avons trouvé dans toute la partie de l'Ecosse et de l'Angleterre que nous avons

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement