Page 268

S(J2 DEPORTATION muettes, de pouvoir nous entretenir avec ïuL Enfin , aussitôt que nous fûmes en état de nous mettre en marche , nous quittâmes ce pays hospitalier, en le cémblant de nos bénédictions. Bons habitans de Fraserburg , puissiez-vous être toujours heureux ! mais si votre destinée réservait quelqu'un de vous à des malheurs semblables à ceux que nous avons éprouvés sur vos côtes } puissiez-vous trouver des hommes qui vous ressemblent ! Nous étions déterminés à revenir en France par l'Ecosse et l'Angleterre , c'était la route la plus courte. Nous nous rendîmes d'abord à Aberdeem Lelord ïnveruri nous avait donné des lettres pour cette ville. M. Caruthers voulut nous y accompagner. Nous fîmes ensemble cette route , qui est de cinquante milles. La nouvelle de notre naufrage nous y avait précédés, nous y fûmes bien accueillis* Le commandant nous invita à dîner,, il y eut très-bonne chère , et après le dîner , il fallut boire jusqu'à la nuit; on porta les toasts les plus philantropiques , au bonheur de secourir les malheureux j à la fraternité universelle, etc. On sent bien que nous ripostâmes de notre mieux, et que nous n'oubliâmes nî la bienfaisance des Ecossais , ni les vertus

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement