Page 256

DEPORTATION a5o restait. Cette manœuvre n'améliora pas beaucoup notre sort. Les vagues furent aussi fréquentes , et devinrent tellement violentes que, vers les sept heures, le cable de cette dernière ancre cassa , et nous fûmes jetés sur la côte. Nous touchâmes à diverses reprises ^ et chaque fois nous crûmes que le bâtiment allait être brisé. Heureusement cela n'arriva pas , car , quoique très-près de terre , aucun de nous ne fût échappé ; mais le navire s'étant ouvert en plusieurs endroits , et feau y entrant de toutes parts , nous fûmes obligés de monter sur le pont, d'où nous découvrîmes à cinquante pas de nous , à mesure que le jour paraissait, les habitans de Fraserburgh, qui semblaient très-touchés de notre situation alarmante, mais dont aucun n'osait tenter de nous secourir. Nous en étions plus affligés que surpris. Il paraissait en effet impossible de traverser cet espace rempli de rochers, contre lesquels la vague se brisait avec la plus grande violence. Aucun des matelots n'eut le courage de s'y exposer. La mer était affreuse , elle était blanche d'écume ; les lames qui se succédaient sans intervalle , s'élevaient à une hauteur prodigieuse , et toutes celles qui étaient retenues

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement