Page 251

245 ET NAUFRAGE. que la terre fut reconnue, aux acclamations de l'équipage. Le lendemain, nous la perdîmes de vue; le surlendemain, nous la retrouvâmes ; nous doublâmes les Orcades, et entrâmes dans le nord de l'Océan germanique. Nous découvrîmes y le 10, les côtes de Norwège, couvertes de neige. Je n'oublierai pas, cependant, que lèvent étant tombé et le soleil sans nuages, la température était si douce que nous nous fîmes raser et coîffer sur le pont, la plupart de nous en corps de chemise. Deux jours après, tout était gelé sur le bâtiment, et nous craignîmes d être pris par les glaces. Quel changement pour des hommes qui sortaient d'un climat brûlant, et qui, partis de l'équateur , se trouvaient, au milieu de l'hiver, transportés près du pôle ! J'ai remarqué que nous avions eu très-chaud jusqu'au trentième degré, que la chaleur était tempérée j usqu'au quarantième , que le froid s'était fait sentir depuis lors, qu'ilétait devenu excessif du cinquante au soixantième, qu'il était beaucoup plus supportable au-delà,chose bien étonnante , et qu'il reprit toute son âpreté , lorsque nous parcourûmes les côtes de la Norwège, de la Suède, du Danemarck et de l'Ecosse. Au surplus , dans toute la Q 3

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement