Page 250

a44

DEPORTATION

et faisait voile pour les Etats-Unis. Il nous dit venir de Copenhague, d'où il était parti depuis quarante-sept jours. Nous étions par le quarantième degré de latitude, aux approches des bancs deTerre-Neuve. Les deux capitaines s'étant rendu compte de leur estime sur la longitude, se trouvèrent différer de douze de. grés. Nous avons eu lieu de croire, par la suite, que l'erreur venait de notre côté , et que nous étions beaucoup plus à l'ouest que nous le pensions. Le i5 , nous nous trouvâmes par le soixantième degré , en face du passage au nord des îles Orcades. Le capitaine nous assura qu'avec un bon vent, il nous rendrait dans cinq jours à Gothembourg. Cette nouvelle nous fit grand plaisir ; mais bientôt après , le vent d'est s'étant fait sentir, il ne fu t plus possible de tenter ce passage. Le capitaine s'éleva beaucoup vers le nord, et, pendant environ douze jours , il ne fit que courir des bordées du soixante au soixante-troisième degré, à la hauteur des îles Fero et Schetland. Le vent étant revenu à l'ouest, il dirigea saroute vers le même passage ; mais comme il s'était trompé sur son estime en longitude, nous fûmes plusieurs jours sans l'atteindre. Ce fut enfin le 5 nivose,

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement