Page 239

235 J'en fus parfaitement accueilli , et ne crus pas néanmoins devoir la mettre dans mon secret, que j'avais résolu de ne dire à personne. Ce fut chez elle-même , et en causant avec sa famille , que je lui écrivis, ainsi qu'à Dubois , pour leur faire part de mon évasion. Je craignais qu'elle ne les compromît l'une et l'autre vis-à-vis de l'agent. Je tournai mes lettres de manière qu'elles fussent ostensibles, et qu'elles pussent l'adoucir. J'écrivis aussi à Barbé-Marbois et à Lafond-Ladebat, et je pris des mesures pour que toutes ces lettres ne fussent rendues qu'après mon départ. Lorsque le moment fut arrivé , Perlet vint me prendre dans un canot conduit par deux nègres , dont nous achetâmes le silence. Nous fumes chercher Parizot dans le voisinage , et nous arrivâmes contre la marée , et en ramant de toutes nos forces à bord du navire le Phaeton, brick de deux cents tonneaux, qui était, dans le port de Cayenne. C'était dans la nuit du 3 au 4 brumaire. Nous y fumes reçus par le maître d'équipage que le capitaine avait prévenu. Il nous indiqua la cachette où nous devions nous tenir jusqu'à ce que nous eussions gagné le large. C'était un endroit fort peu spacieux, encombré de ET

NAUFRAGE.

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement