Page 218

212

1) E F O R T A T I O H

pour aller se promener le soir et le matin , an moyen de la permission que leur en avait donnée l'agent. Je ne relèverai pas l'erreur commise au sujet des frégates espagnoles ; je me bornerai à dire qu'elles furent étrangères à l'ordre de faire venir mes collègues de Sinamary , puisqu'elles ne parurent que pendant qu'ils étaient à Cayenne. Quelque temps après, il plut à l'agent de faire faire une descente chez eux, à Sinamary, pour leur enlever leurs papiers. Le commandant du poste et un sergent , le sabre à la main , leur demandèrent de les leur livrer. Vainement voulurent-ils en faire faire l'inventaire et s'en faire donner un reçu ; tout cela leur fut refusé , et les papiers furent enlevés de force. Dans la lettre de Burnel au ministre, se trouve un paragraphe trop curieux pour être passé sous silence. Burnel, après avoir annoncé qu'il avait fait venir de Sinamary Barbé-Marbois et Lafond-Ladebat, ajoute : cc J'abandoncc nai à la garde du poste toute la valetaille a qui y pullule. Ces messieurs ont pris la noble a habitude de se voler entr'eux. Parmi ceux « des voleurs que j'ai fait arrêter ces jours dera niers, il s'est trouvé un vieux serviteur de la a maison de Bourbon , qui, sans doute , par

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement