Page 191

18 5 ET NAUFRAGE. peut} quand il le veut, mettre une habitation en interdit, en enlevant les noirs et les plaçant ailleurs. Cette seule possibilité suffit pour empêcher les colons de se livrer à des établissemens , à des travaux qui exigeraient des avances dont ils craignent de ne pouvoir pas se couvrir. Un caprice, une vengeance de l'agent du gouvernement, peuvent produire cet effet. Us travaillent au jour le jour, font valoir ce qui est en culture , mais ne se livrent à aucune nouvelle spéculation. Le second est la trop grande limitation des pouvoirs du colon sur le nègre. Celui-ci sait que le maximum de la punition est la prison; et la plupart d'entr'eux préfèrent la prison au travail. Il est bien vrai qu'en cas d'une persévérante obstination à ne pas faire la tache, ou d'une faute plus grave, on peut se plaindre à l'agent, qui envoie le paresseux, l'insolent , etc. à la maison de correction de la Franchise ; mais alors le colon en est privé pendant le temps delà punition ; et ce qu'il y a d'inconcevable , c'est qu'après ce temps, on l'envoie souvent sur une autre habitation, sans le remplacer au plaignant. Qu'arrive-t-il de là ? c'est que le colon souffre tout de la part du nègre ; il aime encore mieux qu'il

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement