Page 178

DEPORTATION 172 près, le jour paraît et disparaît avec le soleil. Je devançais son lever tous les matins , et j'allais me promener dans les bois voisins de l'habitation , jusqu'à huit heures au plus tard. Il faisait déjà très - chaud. Je rentrais dans ma case , je me livrais à la lecture, et je jetais mes observations sur le papier. Après quatre heures , je retournais dans les bois , et j'y restais jusqu'à la nuit. Je n'osais pas trop m'y enfoncer , crainte des monstres et des reptiles. Le tigre est trèscommun , et il est peu d'habitations sur lesquelles il ne vienne enlever les chiens jusques devant les cases. Celles où il y a un peu de bétail, reçoivent fréquemment ses visites : 011 avait beau me dire qu'il n'attaque pas l'homme , qu'il fuit devant lui , je ne me souciais pas de le rencontrer. Les serpens , les couleuvres y sont beaucoup plus communs encore. Il y en a de toutes les espèces et d'une grosseur énorme. Il est rare qu'ils attaquent l'homme ; mais si le hasard fait que vous mettiez le pied dessus , ils vous font des morsures très-dangereuses. J'avoue de bonne foi, que j'avais une très - grande frayeur des tigres et des serpens. Ils ne m'ont cependant jamais fait de mal ; je ne me défiais pas da

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement