Page 176

DEPORTATION par des lianes , et être sans cesse expose à mettre les piecls sur les serpens, quisont trèscommuns et très-dangereux dans ce climat brûlant. Le jardinage exige de très-grands soins, et réussit mal ; aussi les légumes sont-ils rares et mauvais à Cayemie. La grande sécheresse, l'extrême humidité présentent des obstacles qu'il est difficile de surmonter. Le melon vient bien dans quelques parties ; il est très-bon. Les iraitsy sont abondans , ils demandent peu ou point de culture. Le premier de tous est la banane. C'est une des grandes ressources de la colonie, et cuite ou crue , bouillie ou mise au four, elle est toujours très-bonne. Elle figure dans les repas, comme pain, comme daube, comme confiture, et comme fruit. Viennent ensuite l'orange, qui est très-douce; l'ananas, très-parfurné , mais acide; la man» gue, transplantée de l'Inde, fruit très-sain , mais sentant un peu la térébenthine ; le coco, l'abricot , qui ne ressemble en rien à celui d'Europe ; la cerise , qui n'y ressemble guère plus , et qu'on ne mange qu'en compote; la figue , la sapote , la sapotille , la barbadine , l'avocat, le corossol et quelques autres; en général, les fruits d'Europe m'ont paru in1JO

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement