Page 158

i52 DEPORTATION v;ngt-huit restèrent huit jours en rade, et furent ensuite embarqués sur une goélette, pour être transportés à Conanama. C'était un trajet de vingt-quatre heures au plus ; les mesures furent si mal prises , qu'il dura sept jours. Le patron s'enivra ; il erra une journée entière ; courut quelques dangers, et revint mouiller à la vue de Cayenne. Le surlendemain , il mit à la voile et arriva devant Conanama ; mais, par un nouveau malheur , il échoua, et ne put entrer dans la rivière. Cinq jours se passèrent à chercher des pirogues. Les vivres , donnés pour un jour seulement , manquèrent ; du biscuit, en petite quantité , fut leur nourriture, et de l'eau vaseuse , leur boisson. Enfin les pirogues rassemblées les mirent à terre. Ils marchèrent pendant une heure , à la grande chaleur , le sac sur le dos. Ils furent installés dans les fatales cases , et incorporés avec leurs maiheureux confrères. Ils partagèrent leur affreuse destinée , et dans le courant d'un mois il en mourut près de la moitié. Lorsque Desvieux , Boucher et Chapel firent leur visite à Conanama, il n'y avait encore que les déportés de la Décade, puisqu'ils ne parlent que des quatre-vingt-deux

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement