Page 139

i33 ET NAUFRAGE. Jeannet envoya des hommes chargés dé construire à la hâte des cases dans ce canton. Ces cases n'étaient antre chose que des gros piquets de bois fixés en terre, garnis de lattes transversales, et surmontés d'une couverture en feuillage. Des hamacs attachés à ces piquets servaient de lit , voilà tout. Il n'y avait ni tables , ni chaises , ni aucun autre meuble. L'officier chargé de cette construction, revenu à Cayenne , disait publiquement, ce Conacc nama sera le tombeau du plus grand nom(( bre de ces malheureux. Il serait moins in« humain de les tuer sur-le-champ à coups « de fusil, on leur épargnerait ainsi les souf« frances d'une longue agonie. » Jeannet ne fit pas moins partir sur des goélettes les déportés restansà Cayenne, sans excepter ceux qui étaient à l'hôpital , et qui auraient eu besoin d'y rester encore pour se rétablir. Ils furent tous installés à Conanama , dans ces fatales cases où ils ne tardèrent pas à trouver la mort. Quoique la lettre du ministre fût conçue de manière à persuader que les déportés arrivés par la Décade , et ceux qui arriveraient postérieurement, sans avoir ni les uns ni les autres fait les établissemens permis, seraient l 3

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement