Page 124

DEPORTATION ii8 fructidor , de donner vingt arpens de terrain à chaque déporté, je ne vous ai pas dit d'établir ces terrains à la charge de la république; le directoire étant seulement autorisé, par la loi du 19 fructidor, à procurer provisoirement à ces déportés , sur leurs biens , les mojens de pourvoir à leurs besoins les plus urgens. En vous marquant de fixer l'emplacement d'un bourg ou d'un hameau pour y bâtir leurs logemens, je n'ai pas entendu que ces vingt arpens de concession fussent dans ce hameau , mais extérieurement, le bourg ne devant avoir que des lots pour logement, cour, poulaillier, et petit jardin. Quant à l'établissement d'habitation, ce doit être à leurs frais , s'ils y prennent goût, et vous leur procurerez toutes les facilités que l'humanité commande, décrois donc que Conanama et le terrain de six cents toises de face, est propre à former ce bourg, où se retireront les déportés déjà arrivés , et ceux qui vous seront encore envoyés, que leurs facultés et leurs goûts ne porteraient pas à la culture ou au commerce. En donnant , par exemple , à chacun une largeur de dix toises, et une profondeur de vingt, à-peu-près , on peut placer beaucoup de logemcns, et sur un plan régu-

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement