Page 101

ET NAUFRAGE. 95 jusqu'à six , on venait faire des appels trèsbruyans. La sortie et la rentrée des vingt-cinq ajoutait encore à ce bruit ; en sorte que nous étions éveillés toutes les deux heures , ou , pour mieux dire, toute la nuit ; car à peine commencions-nous à nous endormir , que la même cérémonie recommençait, et produisait le même effet. D'un autre côté , lorsque nous entrions tous à-la-fois , à six heures, dans l'entrepont, dont l'air avait été renouvelé dans la journée , nous nous accoutumions insensiblement à sa fétidité ; mais lorsqu'au milieu de la nuit nous rentrions dans cette fournaise pestilentielle, c'était une chaleur, c'était une odeur insupportables. A peine avait-on la moitié du corps en dedans , qu'on sentait une chaleur aussi pénétrante que si l'on eût été plongé dans un bain très-chaud; à peine y était-on en entier, qu'on se sentait empoisonné. Je n'ai profité que deux fois de la permission, et beaucoup d'autres déportés l'ont refusée. Quelques-uns cherchaient à se cacher lorsqu'il fallait rentrer; mais ils étaient poursuivis avec le plus grand acharnement par le capitaine d'armes. Il était spécialement chargé de nous faire entrer au moment du coucher, et ne s'acquittait jamais de

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Déportation et naufrage de J.-J. Aymé, ex-législateur, suivis du tableau de vie et de mort...  

Auteur : Aymé, Jean-Jacques / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des An...

Profile for scduag
Advertisement