Page 96

(92) elle-même les soigner, et leur procurait toutes les douceurs qui dépendaient d'elle; aussi la moitié de ses nègres était toujours hors du travail, quoiqu'ils lussent dans une habitation très saine, et où , jusqu'alors, on n'avait presque pas de malades. On ne pouvait assurément qu'applaudir aux sentiments généreux qui la faisaient agir ainsi; sa conduite était, à plusieurs égards, celle de la plupart des dames créoles : mais, pour être utilement humain avec les hommes de cette classe malheureuse, il ne suffit point d'être généreux et compatissant; il faut encore savoir être sévère avec justice, sans quoi ils ne verront en vous qu'un maître faible ou craintif, auquel ils ne croient pas devoir obéir, puisqu'il ne sait pas les commander. Ils paieront d'ingratitude vos bienfaits, et vous devien-

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Profile for scduag
Advertisement