Page 75

(71) l'italien avec la plus grande facisait lité ; elle posséda bientôt tout ce qu'il y avait de mieux dans les meilleurs auteurs de cette nation, dans Pétrarque, le Tasse, l'Arioste, Je Dante, Guarini, etc.-: et comme M . Sainprale était d'origine italienne, elle avait appris de son père à parler cette langue avec autant de facilité que la langue française, et elle assurait que Carina la parlait aussi purement qu'elle. Les ouvrages nouveaux qui paraissaient en Italie, et qui méritaient d'être connus, leur étaient tous envoyés exactement, par les parents qu'elles y avaient, et avec lesquels M Sainprale ne cessa jamais de correspondre. Elle recevait souvent des lettres du célèbre Métastase, qui prouvaient tout le cas qu'il faisait des talents et de la personne de cette vertueuse dame. me

me

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Profile for scduag
Advertisement