Page 34

(30) On empêchait les esclaves de parler nègre devant elle; sa mère eût été humiliée, si l'on avait pu croire qu'elle laissât des esclaves lui donner les premières impressions, lui faire éprouver les premiers sentiments; et rien assurément ne le fait mieux supposer, que d'entendre les enfants ne parler que le jargon des nègres. Le père et la mère se partagèrent les soins de son éducation, dès qu'elle fut en âge de permettre qu'ils s'en occupassent. On lui apprenait beaucoup de choses, mais sans qu'elle en fût fatiguée ; les leçons étaient, autant que possible, mises en exemple. On lui faisait naître le désir d'apprendre tout ce qu'elle devait savoir, et elle s'instruisait en s'amusant. Tout en cultivant l'esprit et en ornant la mémoire de leur fille, M. et M . Sainprale apportaient plus de me

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Profile for scduag
Advertisement