Page 290

(12) prale on s'occupait uniquement de la perte de sa respectable parente, et qu'il faudrait que plusieurs années s'écoulassent avant que Carina consentît à voir chez elle d'autres personnes que les amies intimes de sa mère. Il s'était borné, jusqu'à ce jour, à correspondre avec M. Sainprale, mais toutes ses lettres peignaient les sentiments de son amour pour Carina et pour la vertu. Il se rappela que madame Sainpraie lui avait souvent parlé du chagrin qu'elle ressentait de voir l'insouciance des créoles de la Martinique , pour embellir les en tours de leurs demeures; de ce que, presque nulle part, on ne trouvait de plantations d'arbres, faites exprès pour jouir de leur ombrage et recueillir leurs fruits. Zémédare lui avait promis de publier une invitation à ses compatriotes sur ces

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Profile for scduag
Advertisement