Page 251

(247) cent mille livres , et on l'a rétablie en 1775, sur l'ancien pied. Sa Majesté aurait désiré pouvoir accorder aux habitants la diminution que les administrateurs ont demandée pour eux ; mais si l'état des finances lui impose la nécessité de maintenir le tribut actuel, elle sera toujours disposée à en diminuer le poids par toutes les voies que sa sagesse et sa prudence pourront lui suggérer. Sa Majesté recommande aux sieurs de Bouillé et Tascher, de seconder ses vues et d'en accélérer l'accomplissement, en se bornant aux dépenses indispensables, et en y apportant la plus grande économie. L'imposition était anciennement réglée par des arrêts du conseil ; elle est ordonnée maintenant par un mémoire de Sa Majesté, ou une simple lettre du secrétaire d'état au département de la marine , qu'on fait enregistrer au conseil supérieur ; le gouverneur et l'intendant en règlent la répartition en commun , et la répartition se fait sous l'autorité de l'intendant seul. File consiste en un droit de capitation par tête d'Européens, gens de couleur libres ou esclaves ; en un se-

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Profile for scduag
Advertisement