Page 169

(165) » Hélas ! les peuples civilisés ne sont » pas plus avancés à cet égard que; » ceux qui ne le sont point, partout » les vaincus sont à la merci des vain» queurs. Les nations de l'Europe se » croient moins féroces parce qu'elles » ne mangent point leurs prisonniers? » n'est-ce pas un crime presqu'égal » que de hâter leur mort en les en» tassant dans des prisons infectes ou » ils ne reçoivent que des aliments » malsains et insuffisants ? Ils y man» quent des choses les plus utiles à » la vie, et ils y sont journellement » exposés aux traitements les plus » odieux. Comparez leur sort avec » ceux des esclaves , et prononcez » franchement auquel vous donnez » la préférence ! —Les Sauvages et » les Africains vendent , font périr, » et quelquefois ils mangent leurs » prisonniers ; l'Européen, qui fait la

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Profile for scduag
Advertisement