Page 131

(127) lui abandonne. Les feuilles des arbres arrivent de toutes parts ; elles couvrent les planchers, tous les meubles, sans qu'on puisse savoir par où elles ont pénétré. Un déluge nouveau menace de submerger la terre; des torrents affreux ravagent la campagne et entraînent des rochers énormes, que foutes les forces humaines réunies n'auraient pu mouvoir Une fenêtre vient d'être défoncée ; une jeune négresse se précipite après sa fille, le premier fruit de son amour ! J'entends leurs cris : non , non, ne » ne m'arrêtez pas, s'écrie Zémédare, » je vole à leur secours, je les sauve» rai ! » Hélas! ce n'est plus possible, le tourbillon les enlève; les voilà sur la mer, et la négresse et sa fille sont englouties. Toutes les vapeurs qui couvraient la terre se sont amoncelées sur les

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Profile for scduag
Advertisement