Page 100

(96) chagrins, allait la confier à Artaban. Celui-ci la flattait de l'espérance de voir bientôt finir ses malheurs, et disait que c'était réellement là les effets du poison, qu'il ne pouvait plus en douter, mais qu'il se croyait à la veille de découvrir les auteurs de tous ces crimes. Sur la demande des habitants de la paroisse du Macouba, le gouverneur envoya des commissaires sur cette habitation. Ils parvinrent promptement à découvrir les vrais coupables. C'étaient le commandeur Artaban, sa femme et leurs deux fils aînés. Lysimaque, le raffineur, avoua ses crimes et dénonça ses complices. Son père l'avait séduit, et son frère Léandre l'avait été par leur mère. Ils furent tous les quatre conduits au supplice et brûlés vifs. Ils moururent avec un sang-froid féroce, que donne à ces

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Les amours de Zemedare et Carina  

Auteur :Prevost de Sansac de Traversay / Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Univer...

Profile for scduag
Advertisement