Page 33

— 334 — mener à bien cette œuvre, à laquelle il attache la plus grande importance, seraient faits en pure perte. D'autre part, il importe que la surveillance la plus sévère soit exercée sans cesse sur les transportés mis en concession, et il convient de déposséder immédiatement tous ceux qui font preuve de mauvais vouloir ou de paresse. Il est à craindre, en effet, que des condamnés ne sollicitent une concession que pour bénéficier des dispositions bienveillantes de la décision ministérielle du 16 janvier 1882 et se faire entretenir, sans travailler, pendant trente mois par l'Administration. C'est ce qu'il importe d'éviter avec le plus grand soin et je vous prie de vouloir bien donner à cet effet les ordres les plus précis à M. le Directeur de l'Administration pénitentiaire; le Département est désireux, sans doute, d'encourager les condamnés qui se montrent disposés à revenir au bien et qui consacrent tous les efforts à améliorer leur situation par le travail ; mais il entend aussi que les individus incorrigibles soient traités avec la dernière rigueur et que toutes les faveurs leur soient impitoyablement refusées tant qu'ils ne feront rien pour s'en rendre dignes. Recevez, etc. Le Sous-Secrétaire d'Etat de la Marine et des Colonies, FÉLIX

FAURE.

Notice sur la transportation à la Guyane française et à la Nouvelle-Calédonie...1884  

Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection de la Bibli...

Notice sur la transportation à la Guyane française et à la Nouvelle-Calédonie...1884  

Ouvrage patrimonial de la Bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation, Université des Antilles. Collection de la Bibli...

Profile for scduag
Advertisement