Page 90

76

HISTOIRE

ou quatre surprises, et autant de reconnaissances , voilà le fond de toutes les intrigues des comédies de ce tems. Si peu de comique dans la comédie et de grandeur dans la tragédie , laissent facilement concevoir qu'on pût se livrer aux deux genres sans posséder beaucoup de génie ou de talent; aussi presque tous les tragiques de ce tems-là furent-ils en m ê m e tems auteurs de comédies. C o m m e le privilége des confrères empêchait toujours l'érection d'un autre théâtre que le leur, les pièces, étant presque toujours jouées aux frais des auteurs sur des théâtres particuliers , il était assez d'usage qu'après une tragédie d'un auteur, on représentât une comédie en cinq actes du m ê m e . Ainsi, après la tragédie de Jules- César de Grevin, on avait représenté sa comédie des Esbahis , dont tout le plaisant se fonde sur la méprise d'un père qui, ayant vu entrer un h o m m e dans la chambre de sa fille, se laisse persuader que c'est son prétendu, vieux marchand, des amis du père, mais très-peu du goût de lafille.Ce père, apparemment très-facile à vivre, se contente d'aller regarder par le trou de la serrure ce qui se passe, et ensuite de faire sur ce

»

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement