Page 89

DU

THÉÂTRE

FRANÇAIS.

75

contradiction avec son caractère ; qui assassina son bienfaiteur par principe de conscience , etfîtla guerre civile par amour de l'ordre ; et à qui il ne manquait, après avoir soutenu toute sa vie l'aristocratie, après avoir voulu faire à R o m e la contre-révolution , que de se voir placé en France côte à côte de Marat, et de devenir le patron des démagogues et des révolutionnaires forcenés. Grevin s'était aussi exercé dans le genre comique et il y avait obtenu des succès. Mais il ne faut peut-être pas lui en savoir beaucoup de gré : les comédies de ce tems-là, m ê m e celles qui pourraient nous paraître plaisantes, exigeaient, c o m m e on l'a pu voir, bien peu de talent. Des mœurs licencieuses, peintes dans un style plus licencieux encore, sont un grand moyen pour conduire l'intrigue et soutenir la gaieté d'une comédie; quand on peut se permettre tout, il est rare de ne pas venir à sesfins; quand on peut tout dire , il est bien impossible de ne pas faire rire quelquefois. Des vieillards imbécilles, des jeunes gens libertins, des femmes de toutes les espèces, excepté de l'espèce honnête, deux ou trois déguisemens, trois

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement