Page 60

46

H I S T O I R E

peuple ; les moralités, de l'exciter à la vertu ; les sottises ou sotties furent inventées pour fronder les vices du tems, et principalement ceux de la noblesse et du haut clergé. O n voit par cette dernière circonstance que les auteurs et acteurs des pièces, appelées Sotties, devaient être d'une classe plus relevée que les acteurs des deux autres théâtres. Ce n'est point le peuple qui s'occupe des travers des grands seigneurs ; la bourgeoisie ne songe guère qu'à les imiter, et nos premiers marquis ont été mis sur le théâtre par des auteurs vivant à la cour. S'il faut encore une preuve de la noblesse de l'origine des enfans sans soucy ( c'était le titre que prenaient les auteurs et acteurs des sotties, ayant à leur tête le prince des Sotz), on peut la trouver dans ce couplet d'une ballade que Clément Marot,qui avait passé sa jeunesse avec les enfans sans soucy, composa pour eux en 1512 , c'est-à-dire, cent ans environ après leur établissement : B o n cueur, bonne phisionomie , Boire matin, fuire noise et tanson (dispute) Dessus le soir, pour l'amour de sa mie , Devant son buis la petite chanson. Trancher du brave et du mauvais garçon;

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement