Page 44

3o

H I S T O I R E

J'enraigede joie, expression assez énergique de l'espèce de satisfaction que doit éprouver un diable. Les diables étaient au surplus les personnages importans de ces représentations. Leurs querelles , leurs plaisanteries diaboliques en faisaient tout le plaisant, et le grand spectacle c'était lorsqu'ils faisaient tempête en enfer, ce qui ne manquait jamais , soit qu'ils voulussent se réjouir de quelque bonne prise ou se consoler de quelque mauvais succès., O n les voyait aussi emporter les ames des payens et autres mécréans. Quand un personnage était mort, il se mettait en guise de ame , c'est-à-dire, qu'il se couvrait de la tête aux pieds d'un long voile, blanc pour les élus, rouge ou noir pour les reprouvés. L e diable venait emporter ceux-ci; les simples particuliers dans une hotte, et les grands seigneui's en charrette. Pour la réception des têtes couronnées il y avait un peu plus de cérémonies. O n leur chantait quelquefois des chansons. Par exemple,leroiDioscorus était reçu au son d'une ronde qui commençait ainsi : Dioscorus lu fuz roi coronez, Et tu es cheut en gran ravallement.

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement