Page 388

374

D E S

B

A

L

L

A

D

E

S

vinces du sud ont été civilisées les premières ; celles du nord, qui l'ont été plus, tard , ont conservé plus long - tems les anciennes m œ u r s , et avec ces mœurs le genre de poésie qui en était l'expression et la peinture. Quelques-uns de ces peuples, restant pour ainsi dire barbares tandis que leurs voisins s'éclairaient et se poliçaient , les premiers conservèrent l'esprit de l'ancienne poésie ; et cette poésie eut un caractère de singularité qui la rendait plus remarquable chez les autres peuples, à proportion m ê m e que ceux - ci étaient plus cultivés. Dans le morceau qu'on vient de lire , on a parlé des anciens poëtes du nord, qu'on appelait scaldes. Je vais joindre ici quelques observations sur les poésies runiques ou Scandinaves. Ce sont des monumens curieux, où l'on aime à étudier les premiers essais de l'esprit humain dans son enfance. E n comparant les poésies des Scandinaves , des anciens Ecossais, des sauvages de l'Amérique , avec celles des Grecs, des Perses, des Arabes, il est aisé de reconnaître que la poésie est un fruit de tous les

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement