Page 363

A

U

T

H

É

A

T

R

E.

349

de théâtres, à grands mouvemens ; c'était de l'invention , de la magnificence , une hardiesse au-dessus des règles, des routes nouvelles ouvertes au génie. O n conçoit aisément comment ces phrases de bienveillance se retournaient au gré de la haine ; comment le genre naturel devenait niais, le sublime boursoufflé, et les pièces à spectacle des lanternes magiques. A u moment de la représentation, il ralliait sa troupe au café, se rendait de bonne heure au parterre avec elle , attirait l'attention de tout ce qui l'environnait, en parlant haut, en citant des vers, en contant des anecdotes scandaleuses, en répandant des préventions pour ou contre la pièce et l'auteur. Il flattait certains auditeurs par des remarques obligeantes , prenait pour juges ceux qui paraissaient plus difficiles à manier , intimidait les faibles par des sarcasmes. S'il protégeait la pièce, il était bien sûr qu'elle serait critiquée par les pédans, mais qu'elle plairait aux gens de goût, c o m m e ceux à qui il avait l'honneur de parler : en voulait-il à l'auteur , tout le monde savait que les éludes de procureurs et de notaires étaient désertes, et que toute

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement