Page 329

D

E

S

T

H

É

A

T

R

E

S.

315

lois. Ces Grecs ont été les législateurs du monde. O n ne remue la multitude qu'en frappant ses sens; on ne l'intéresse qu'en flattant ses passions. Les lois ne seraient que de vains sons sans la terreur des supplices ; et les supplices n'agissent sur le peuple que c o m m e spectacles. En sommes - nous donc venus au point d'être obligés de prouver que le choix des spectacles qu'on donne au peuple, ne doit point être livré à la discrétion des esprits ardens, séditieux ou corrompus ? C'est dans les villes que les spectacles intéressent plus essentiellement le maintien des mœurs , de l'ordre et de la tranquillité. S'il était permis au premier aventurier d'élever des tréteaux sur une place publique, d'y exposer à son gré des tableaux scandaleux ou atroces, d'y livrer à la diffamation ou au ridicule des hommes publics et privés , d'y traiter sérieusement ou en plaisanterie des questions de morale , de politique et de religion, je dis qu'avec cette prétendue liberté le meilleur gouvernement est celui qui serait le plutôt renversé. O n demande qu'il y ait des lois très-

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement