Page 304

290

D

E

L

A

L

I

B E R

T

É

plus soumis à des lois injustes ; qu'on ne le devient qu'en obéissant à des lois sages, égales, salutaires pour tous. D e toutes les libertés, celle qu'on entend le moins en général, c'est la liberté de la presse. C'est celle aussi dont on a le plus abusé : peut-être avait-on besoin d'en tolérer quelque tems les excès pour faire mieux sentir l'urgente nécessité d'y apporter un remède; et sous ce point de vue l'épreuve a été complète. Dans aucun pays du monde, on n'a vu éclore en moins de tems plus d'écrits incendiaires, diffamatoires et scandaleux, tendant à irriter le peuple, à égarer ses opinions, à le soulever contre tout ce qu'il doit aimer et respecter. Les personnes les plus augustes , les caractères les plus purs, les plus zélés défenseurs de la liberté, rien n'a été à l'abri de l'insolence et de la calomnie. Heureusement ces grossiers libelles n'avaient la plupart pour auteurs que des h o m m e s obscurs et décriés. Le mépris et l'indignation publique ont absous la France de la honte de receler dans son sein des êtres si pervers et de si sots écrivains. Mais si dans les tems-de trouble et de

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement