Page 25

B U

T H É Â T R E

F R A N Ç A I S :

11

qu'on vit arriver à Paris cette singulière troupe de comédiens, la première qui eût jamais paru en France. Il faut dire cependant que l'idée de ces représentations dramatiques où l'on mettait en action des traits de l'ancien ou du nouveau Testament, n'était pas une chose absolument nouvelle. Il y avait long-tems que, pour amuser la piété des fidèles les jours de grandes fêtes, on avait imaginé de jouer ces jours-là, dans les églises,des scènes soit pantomimes, soit accompagnées de paroles, et dont les représentations données par les pélerinsdu Saint.Sépulcre, ne furent que l'imitation et le perfectionnement des jeux inventés pour les églises. Ces jeux avaient d'ordinaire un rapport plus ou moins éloigné à la solemnité du jour. Le jour des Rois, par exemple , trois prêtres habillés en rois et conduits par une figure d'étoile qui paraissait au haut de l'église, allaient se présenter à une crèche où ils offraient leurs dons. L e jour de Noël il y avait à Rouen lafête des ânes, indiquée sous ce titre dans le rituel. « Tous les prophètes de l'ancienne loi, dit Fontenelle dans son Histoire du théâtre Français , « paraissaient ce jour-là dans

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement