Page 231

AU

C H E V A L I E R

D E * * * * *

217

trouvez-vous pas quelque inconvénient à faire faire alors, par ceux qui vous écoutent , le calcul des grâces dont jouissent vos parens ? Et si tout autre que vous disait les mêmes choses, pourvu que cela fût avec la m ê m e violence, n'y aurait-il pas autant d'effet et plus de convenance? Si , malgré votre supériorité , vous pouviez croire ou du moins examiner quelques-unes de mes idées, je vous dirais qu'il n'y a pas de Gouvernement sans abus; qu'il s'en est introduit dans le nôtre un très-grand nombre; qu'il faut les attaquer avec sagesse, courage et patience ; qu'il n'y a point de soudains et grands chaugemens sans de grands malheurs. Je vous dirais qu'il ne faut pas supposer des plans Sans obstacles, des hommes sans passions, dans toutes les têtes une raison profonde et un désintéressement absolu dans tous les cœurs ; car les choses ne sont pas ainsi. Celui qui veut une perfection absolue veut donc un grand mal; car lorsque la fin est impossible , les moyens ne peuvent être raisonnables. Je vous dirais enfin , ce qui pourra 1

2

1

Cela

p e u t se faire.

2 T o u t e cette fin m e

semble

absurde.

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement