Page 202

188

h i s t o i r e

tient m ê m e beaucoup moins à celles du tems de Corneille qu'à son caractère propre et sur-tout à sa position. Il n'était peut-être pas entré sans obstacle en possession de toute sa gloire ; son triomphe avait été troublé d'abord par ces clameurs que manquent rarement d'exciter, en de pareilles circonstances , des amourspropres toujours un peu froissés dans la foule qui se presse autour d'un h o m m e célèbre; mais après ces premiers m o m e n s , tout était rentré dans l'ordre et le calme ; et lorsque, le tumulte appaisé , chacun eut repris sa place, cet h o m m e que tant de champions avaient assailli dût être étonné de se trouver sans rivaux. C'est à cette situation particulière, à cette réputation isolée, s'il est permis de s'exprimer ainsi, qu'il dut alors le surnom de grand; titre relatif, qui exprime également l'élévation de celui qui le porte , et la petitesse de ce qui l'environne. O n lui donna ce titre de grand, et il fut en quelque sorte obligé de le prendre. Seul maître dans un art dont il avait été l'inventeur, lui seul pouvait donner le précepte et fournir l'exemple ; il lui fallait bien citer ses propres ou-

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement