Page 186

172

H

I

S

T

O

I

R

E

avait cependant alors près de trente ans. C e génie qui devait lui révéler les secrets de l'art qu'il a créé parmi nous, ne s'était laissé deviner en lui que versl'âgede vingt-trois ans; et il faut savoir qu'alors les auteurs tragiques de seize et dix-sept ans n'étaient pas rares. Mayret avait donné sa première pièce à quinze ans. Ce tems, d'une inaction apparente, ne fut sans doute perdu ni pour le génie de Corneille, ni pour sa gloire. Il s'en fallait bien cependant qu'il l'eût employé a étudier l'art qu'il devait peu de tems après enseigner aux autres. Quant à Mélite, dit-il en parlant de sa première pièce dans l'examen qu'il a fait depuis de tous ses ouvrages , elle n'a garde d'être dans les règles puisque je ne savaispas alors qu'il y en eût. Il vint à Paris pour faire représenter sa pièce , et ce fut là que Corneille apprit, à l'âge de vingt-trois ans, qu'il existait une certaine règle qu'on appelait la règle des vingt-quatre heures, et à laquelle on commençait à croire qu'il pouvait être bon de se conformer ; cependant on en reconnaissait si peu la nécessité absolue, qu'en donnant sa seconde pièce, intitulée Clitandre, dans laquelle il s'était

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement