Page 170

156

H I S T O I R E

rendu sa muse si modeste, que si elle n'est belle au moins elle est sage, et que d'une profane il en a fait une religieuse. Pour savoir à quoi s'en tenir sur cette prétention, il faut lire dans sa Céliane, qui fut faite deux ans après, une certaine scène entre une Nise et Pamphile son amant, qui bien qu'elle se passât alors sur le théâtre, ne peut guère se détailler aujourd'hui dans un livre. « Il semble , dit « Fontenelle à cette occasion, que cette « muse, qui s'était fait religieuse , se dis« pensait un peu de ses v œ u x , ou pour « mieux dire, on ne trouvait pas alors que « cela y fût contraire. Peut - être Rotrou « croyait-il avoir tout raccommodé par la « sagesse des vingt vers que dit Nise dans « le tems qu'elle n'est pas trop sage. Elle « débite une très-sublime morale , au m é « pris de la matière et à la louange de « l'esprit. C'est l'esprit qu'il faut aimer, « dit-elle, il n'y a que lui digne de nos « flammes ; si vous baisez mes cheveux , « mes cornettes en font autant. Et Pam« phile, qui n'a pas paru trop profiter d'un « si beau discours, dit pourtant à la fin, « que sans ce louable entretien il serait

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement