Page 167

D U

T H É Â T R E

D ' u n soin t r o p L e saint h y m e n N e

F R A N Ç A I S .

153

curieux.

q u i v o u s m e t d a n s la lice ,

laissera n i t é m o i n , n i c o m p l i c e Q u ' u n d i e u q u i n'a p o i n t

d'yeux.

O n ne peut peindre d'une manière plus poétique les jeunes gens qui n'ont d'autre mérite que leur beauté , que ne le fait Racan dans ces vers où il les montre, S e m b l a b l e s a c e s fleurs (

les roses

)

dont V é n u s

se

cou-

ronne , E t d o n t j a m a i s les fruits n ' e n r i c h i s s e n t

l'automne.

O n peut remarquer encore ceux - ci, dont l'idée serait belle si elle était exprimée d'une manière plus heureuse : L ' i n n o c e n c e est v i c t o r i e u s e D e

la m a l i c e i n j u r i e u s e

Q u i suit t o u j o u r s le p l u s m a u v a i s c o n s e i l ; Et

la

vérité

reconnue

T é m o i g n e qu'elle D u

m ê m e

est s o u t e n u e

a p p u i q u i s o u t i e n t le soleil.

Il serait trop sévère de reprocher à Racan quelques défauts de goût, tels que celui qui se trouve dans ces vers, où une bergère, en parlant du bois où elle a surpris son amant avec sa rivale, le désigne ainsi : . . .

C e b o i s si p l a i s a n t et si b e a u ,

Q u i fut d e

son bonheur

l'agréable tombeau.

Boileau et m ê m e Malherbe l'accusèrent

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement