Page 152

138

H I S T O I R E

au commencement de chaque représentation , et qu'on a pris soin de nous conserver. Dans celui ci, Bruscambille, farceur contemporain de Gros- Guillaume et camarade de Jean Farine , se plaint amérèment de l'impatience des spectateurs qui, à peine entrés, crient dès la porte , à gorge dépaquetée : commencez ! commencez ! « Mais, « ajoute t-il, a-t-on commencé, c'est pis « qu'auparavant ; l'un tousse , l'autre cra« che, l'autre rit, l'autre Il n'est pas « jusqu'à messieurs les pages et les laquais « qui n'y veulent mettre le nez; tantôt fai« sant intervenir des gourmades récipro« quées, maintes fois à faire pleuvoir des « pierres sur ceux qui n'en peuvent mais, » Puis il continue: « 11 est question de donner « un coup de bec en passant à certains pé« ripatétiques, qui se pourmeinent pendant « qu'on représente ; chose aussi ridicule que « de chanter au lit, ou de siffler à table. « Toutes choses ont leurtems; toute action « se doit conformer à ce pourquoi on l'en«treprend:le lit pour dormir, la table pour « boire, l'hôtel de Bourgogne pour ouïr et « voir, assis ou debout » .D'après ces conseils très-sages , on voit que les représen-

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement