Page 151

DU

THÉÂTRE

FRANÇAIS.

137

on juge facilement combien, sous le règne de Henri IV et au commencement de la minorité de Louis XIII, la bonne compagnie fréquentait peu les théâtres. Les femmes n'étaient pas dans l'usage de s'y montrer, et, selon toute apparence, avaient de bonnes raisons pour cela. Rotrou, qui peu de tems après se vantait d'avoir épuré les mœurs de la comédie , dit dans la préface d'une de ses pièces, que le théâtre est maintenant si bien réglé que les honnêtes femmes le peuvent fréquenter avec aussi peu de scrupule que le jardin du Luxembourg. D'après ce que nous connaissons de ces comédies de Rotrou, où les honnêtes femmes pouvaient assister sans scrupule , ce devait être une singulière chose que celles où elles se faisaient scrupule d'assister. La composition du parterre pouvait bien aussi éloigner un peu les femmes du spectacle. Il n'était pas assujéti, c o m m e à présent, à une certaine décence ; il jouissait de la plus entière liberté ; du moins si l'on en doit juger par un de ces prologues ou discours que les acteurs avaient coutume de réciter et ordinairement d'improviser

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement