Page 127

DU

THÉÂTRE

FRANÇAIS.

113

dont la scène se passe dans les environs du pôle arctique. Il est difficile de concevoir ce qui a pu engager l'auteur à choisir un pareil local ; on ne comprend pas mieux comment il se trouve là, tout près du pôle, un Français dont l'héroïne de la pièce est éperduement amoureuse. L e roi son père, car c'est une princesse, n'entend pas raison là-dessus, et s'écrie : N o n

, n o n , je n e Je

serais

un

veux

p a s a p p r o u v e r cette f a r c e ;

veau

d'inde.

Cela n'empêche pas la princesse d'aller se promener avec son amant dans un bois, toujours aux environs du pôle ; ce qui fait supposer que le bois doit être beau et la promenade fort commode pour parler d'amour. Pendant qu'ils sont là, on vient avertir le Français que son vaisseau est prêt dans le port, parce que , c o m m e chacun sait, il n'est rien de plus facile que de faire arriver un vaisseau dans un port de mer, tout près des pôles ; mais lorsqu'il veut partir, arrive son rival ; il se bat avec lui, le tue, en est tué; sa maîtresse se tue, et le père,pendant ce tems-là, meurt subitement. O n voit bien que c'est une tragédie. I. 8

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Mélanges de littérature volume 5  

Auteur : Jean-Baptiste Antoine Suard / Ouvrage patrimonial de la bibliothèque numérique Manioc. Service commun de la documentation Univers...

Profile for scduag
Advertisement